activités

Évaluation du programme de formation des formatrices et des formateurs au niveau des régions

La réunion d’évaluation du programme de formation des formatrices et des formateurs au niveau des régions,

Casablanca : 06 janvier 2017

Étaient présents :

  •  M. Abdelaziz  IOUY  : Secrétaire Général du SNE ;
  •  M. Mohamed MDAGHRI
  • Mme Soumya RIAHI et Mrs Hmida NAHHASS, Abdelkarim JOUALY : Représentants du Comité National du Projet ;
  • Les représentants des Centres Régionaux: Larache, Ksar El Kébir, Fès, Chefchaouen. Marrakech et Safi

Dans son intervention, Mr Hmida NAHHASS Coordinateur du Projet, a rappelé le processus du projet lancé le 24/4/2015. Il a annoncé que :

  • L’évaluation de la première étape est organisée le 30/12/2015 et s’est intéressée aux quatre premiers modules ;
  • La seconde partie était consacrée aux modules restants suivie de :
  • L’évaluation globale, organisée le 06/01/2017, en présence de Mr Mohamed MDAGHRI

Dans son intervention, M. Abdelaziz IOUY Secrétaire Général du SNE, a rappelé l’importance du projet qui a marqué l’implication du SNE dans le processus de la Reforme de l’Enseignement au Maroc compte tenu des expériences accumulées au niveau des formations. Il s’est demandé sur la suite du programme de formation en présentant les propositions suivantes :

  • La réouverture du dialogue avec le Ministère de tutelle en vue d’organiser une Conférence Nationale sur la problématique de l’abondante scolaire au Maroc ;
  • La prise d’initiative locale et provinciale pour l’opérationnalisation des expériences accumulées et ce en optant pour des actions et ne pas se limiter aux résultats.

Dans le même cadre Mr Mohamed MDAGHRI a soulevé l’importance de l’expérience avant-gardiste du SNE en appelant à l’organisation de la Conférence Nationale avec le Ministère de tutelle. Cette rencontre permettra au Ministère d’adopter et d’implémenter le projet au niveau des régions et des provinces avec l’initiative de bureaux provinciaux et régionaux du SNE.

Mr Mohamed MDAGHRI a considéré que l’évaluation est une étape essentielle qui permet :

  • D’identifier les points faibles et forts ;
  • Recadrer l’efficacité des formations en adéquation avec les objectifs du projet ;
  • Prendre en considération les impressions et remarques des bénéficiaires ainsi que ceux des parents des élèves en difficultés scolaires et menacés d’exclusion.

A la fin de son intervention, Mohamed MDAGHRI a félicité les formatrices et les formateurs pour la qualité des travaux réalisés et a proposé la nécessité d’en faire un programme scolaire dans le cadre de la lutte contre l’abondan scolaire.

Mr Hmida NAHHASS a présenté, par la suite, des données détaillées relatives à la réalisation du programme.

Sur l’aspect technique :

  • La création de 6 centres de formation ;
  •  La réalisation de 8 modules ;
  •  Le profit de 170 cadres syndicaux .
  •  L’organisation de 48 jours de formations ;
  •  La prolongation des mêmes bénéficiaires des formations en moyenne de:

La rencontre est conclue par les interventions des encadrantes et des encadrants régionaux. Ils ont insisté sur l’importance et le rôle du programme dans la qualification des responsables et militants du SNE et ce, au niveau professionnel pour accroitre les indicateurs de qualité dans les établissements.

Ils ont aussi insisté sur la nécessité de continuer sur le volet des formations par des propositions d’initiatives provinciales permettant de consolider l’apport organisationnel du SNE.

Ce diaporama nécessite JavaScript.